Moments clés

21.04.18 - Les prémices aux 48h de l'agriculture urbaine

L’envie de créer une ceinture alimentaire débute en avril 2018, lors de la première édition des « 48 heures de l’agriculture urbaine ». 

Cet événement, organisé dans plusieurs villes françaises et à Bruxelles a lieu pour la première fois à Tournai, à l’initiative de l’asbl « La Pépinière », un lieu citoyen, carrefour d’initiatives locales et de transition. Centré autour de l’autonomie alimentaire en ville, ce week-end propose des ateliers et des rencontres. La conférence de François Rouillay fait mouche. 

Pourquoi allez chercher bien loin ce qui peut être produit près de chez nous, avec des paysans qui décident de prendre soin de la terre tout en produisant une alimentation de qualité ? Avec l’association « Incredible Edible – Incroyables Comestibles », François Rouillay affirme qu’il est urgent pour chaque région d’assurer son autonomie alimentaire.

26.09.18 - Première rencontre

Une première rencontre est organisée à la Maison de la Culture de Tournai en septembre 2018. Des maraîchers, des producteurs, des restaurateurs, des enseignants, de simples citoyens répondent à l’appel. On y évoque la difficulté de l’accès à la terre, le modèle actuel d'agriculture, qui étouffe les paysans, provoque de nombreux dégâts sur la santé, sur la vie des sols et la biodiversité. 

Comment soutenir nos paysans ? Comment augmenter l’autonomie alimentaire du Tournaisis ? Quels sont les chaînons manquants ? Comment faciliter le travail des producteurs et l’accès aux denrées pour les citoyens ?

Après cette rencontre émouvante et encourageante, un collectif se met en place.

26.01.19 - Le forum ouvert "A table, citoyens"

Un forum intitulé « A table, citoyens » réunit 260 personnes. L’Université d’architecture LOCI accueille le forum dans ses bâtiments. 

Cette après-midi de travail intense se construit autour de 6 axes de réflexion : l’accès à la terre, les cantines scolaires, la logistique, la charte de qualité, la monnaie locale, la sensibilisation.

Pour inspirer la réflexion, des représentants de la Ceinture Alimentaire liégeoise, active depuis 2013, et du projet d’autonomie alimentaire de Grande-Synthe, ont été invités.

De nombreuses organisations ont rejoint les groupes de travail : Terres en vue,  Bio Wallonie, Coprosain, Nature et progrès, Agroécology in action, des représentants de la monnaie locale « le Yar », la Fondation rurale de Wallonie.

Dans cette assemblée, sont présents également de nombreux acteurs du monde politique, des intercommunales, des parcs naturels, du CPAS, des fabriques d’église ou encore de la Province du Hainaut. 

Et bien sûr, des citoyens, des paysans soucieux de respecter les sols et de nous nourrir de la façon la plus saine possible, des épiceries locales, des écoles qui veulent entreprendre la transition dans leur cantine, sont présents également.

A la suite de ce forum,

le collectif de la Ceinture Alimentaire se constitue en 5 groupes de travail :

Les groupes de travail se retrouvent environ une fois par mois. Pour être tenu au courant de l'organisation de ces réunions, envoyez un mail à ceinture.alimentaire.tournaisis@gmail.com

3. Logistique

Pilotes :

- Yvan Persoon, chef d’entreprise et initiateur de La Pépinière

- Jean-Louis Jadot, ingénieur de gestion

- Jean-Yves Hansart, représentant de la Monnaie locale « Le Yar » et spécialisé dans des projets d’agro-écologie en Afrique

Comment rapprocher les consommateurs, les acteurs de l’alimentation et les producteurs? Comment trouver du capital humain et financier pour faire fonctionner une ceinture alimentaire? Quel est l’intérêt d’une monnaie locale ?

1. Accès à la terre

Pilotes :

- Jérome Crahay, journaliste à notélé, co-réalisateur de l’émission Cap Zéro Déchet

- Jérémy Boucart, bio-ingénieur, spécialisé en agrécologie.

Comment favoriser localement l’accès aux terres agricoles ?

Les pouvoirs publics, les entreprises et les particuliers peuvent-ils jouer un rôle important ?

4. Label

Pilotes :

- Philippe Dereux, actif au sein de l’association Nature et Progrès

- Vincent Delobel qui gère la chèvrerie familiale de la Croix de Grise à Havinnes, convertie au Bio depuis 1994 et très actif pour la reconnaissance des Droits des Paysans

- Vincent Stiévenart, maraîcher à Thieulain et à initiateur d’une filière de céréales bio au sein de la coopérative « La Consigne »

Quelle charte de qualité pour les produits soutenus par la Ceinture alimentaire ?

2. Cantines locales

Pilotes :

- Sophie Cailliau, maraîchère « Raconte-moi des salades »

- Eric Marchal, architecte et porteur du projet « Les passeurs de mémoire » 

- Anouk Winberg, journaliste à Weo, télévision régionale du Nord Pas de Calais.

Comment parvenir à une alimentation saine et locale dans nos cantines collectives ?

5. Sensibilisation et Com

Pilotes :

- Dom Moreau, enseignante à l'ESA Saint-Luc de Tournai, et à l'Umons et membre active de La Pépinière-Tournai.

- Chantal Notté, journaliste à Notélé, co-réalisatrice de l’émission Cap Zéro Déchet 

- Stéphanie Calonne, animatrice à la Maison de la Culture de Tournai

- Bertrand Larsy, animateur en Intelligence collective, formation en informatique, formation en cours au Forem en maraîchage

Comment sensibiliser les citoyens au bien manger et à l’intérêt des circuits courts ? 

Comment inviter le monde agricole à rejoindre le projet de la Ceinture Alimentaire ?

Contacts

icons8-mail-96.png
  • Facebook - White Circle

Ceinture alimentaire du Tournaisis - Collectif paysan et citoyen